RSW | Référencement site-web et optimisation SEO  Audit et optimisation SEO  Référencement naturel  Référencement local  Campagne ADWORDS  Réseaux sociaux

L’effet de Yoyo, c’est à dire la variation violente de la position des mots clefs dans les résultats de SERP et de Google notamment, est bien plus ancien que les récentes mises à jour Panda ou Pingouin développées par Google; c’est un phénomène connu du référencent qui tient principalement à 4 causes :

1) La jeunesse d’un site (facteur mathématique) :

Plus un site est jeune plus ses positions intrinsèquement sont sujettes aux variations; je vous invite à lire cet article à ce propos : http://referencement.chronosite.org/effet_yoyo_081.htm

2) La fraicheur du netlinking.

L’apparition de lien vers votre site web provoque un effet de boost dans le positionnement d’un mot clef qui allait en s’affaiblissant. Ainsi, chaque campagne de netlinking provoque une hausse des résultats de vos positions dans les moteurs de recherche et si le rythme du netlinking ne va pas crescendo, le boost retombe jusqu’à la prise en compte des liens suivants.

A ce propos un exemple intéressant :

Vous êtes acceptés dans la semaine qui suit sur une trentaine de ses annuaires.

Une quinzaine de ses derniers vous place dans la page nouveautés. Les pages nouveautés ont souvent un PR1, PR2 ou plus et brusquement, tout va bien, vous gagnez de nombreuses positions et vous êtes aux anges !

Mais c’est là que le risque devient énorme car pour peu que sur plusieurs de ces annuaires vous sortiez de cette zone de nouveautés dans les mêmes jours vous perdez énormément de positions d’un seul coup ! Ce qui ne vous plaît pas beaucoup évidemment …

Et, en fait, une fois disparu de toutes les pages de nouveautés vous revenez sur des pages agrémentées d’un page-rank nul ou parfois même pas indexées et vous obtenez votre position réelle.

L’irrégularité même de votre netlinking peut être la cause de ce yoyo. Lors qu’un webmaster prend en charge par lui-même snot référencement, deux facteurs viennent à lui manquer. Le temps et les réseau. Lorsque celui-ci peut libérer du temps de travail, il devra avant même de songer à faire des backlinks vers son sites, utiliser ce temps à recherche des opportunité de référencement pour pouvoir poser ses liens vers son site. Ainsi le netlinking devient plus sporadique et irrégulier; prenant la forme de blast.

Une fois l’effort fournit, le netlinking est en berne pendant une période plus ou moins longue et cette irrégularité se répercute directement dans la (non)stabilité des position et participe à provoquer le YOYO

3) La précarité de vos positions (faiblesse du netlinking)

Lorsque vos positions ne sont pas clairement établies et incontestables pour Google, c’est à dire, quand votre netlinking est encore top peu volumineux et bien fondé plus cet effet de YOYO peut être également la résultante de celui de vos concurrents. Leurs propres positions/site-web en disparaissant momentanément laissent le champs libre temporairement à votre positionnement qui subit alors une hausse. Inversement quand vos concurrents retrouvent leurs positions favorables, vos positions chutent.

Lorsque votre position deviendra incontestable par un référencent suffisant, l’effet de YOYO des autres ne vous touchera plus.

4) Le yoyo provisoire par recalcule :

Régulièrement et fréquemment au début de votre netlinking; Google recalcule vos positions en ignorant le bénéfice de vos liens et en attendant e les redécouvrir pour produire une position exacte de vos positions.

Quand ces différents facteurs se combinent le yoyo peut être violent (disparition de pages) et durable (courbe en dent de scie). Le phénomène est fréquent et dure tout au long des deux premières années du référencement d’un site.

Les solutions pour limiter et supprimer l’effet de YOYO :

– Adopter un rythme régulier dans votre référencement

– Laisser vieillir votre site

– Accroitre le nombre de pages régulièrement (des pages propres, légèrement optimiser et sans DC)

– Augmenter le trustrank (liens .edu par exemple). C’est une arme redoutable pour éviter les recalcules fréquents et les aléas dus aux mises à jour de Google.

8 réponses à L’effet YOYO des positions de vos mots clefs en SERP

  • Bonjour,

    Encore merci pour ces conseils! J’ai appris plus de choses en lisant 2 de vos articles qu’en lisant des blogs entiers de soi-disant « experts en SEO »!

  • Sur mes mots-clefs , j’ai constaté ce yoyo sur la première page, néanmoins les 4premiers sont stables constamment alors que les suivants s’interchangent en permanence.

    • merci pour ces indications. Je continuerai a patienter et a mettre du contenu sur mon site.

  • moi je perds jusqu’à 50 places d’un jour à l’autre ! j’en ai marre et sur internet il yen a qui dise de faire commeça et d’autre surtout pas faire commeça alors qui croire ? et que faire ?

  • très intéressant, surtout la partie 2 sur « La fraicheur du netlinking » qui ne m’était jamais venu à l’esprit alors que c’est une évidence. Pour ma part, j’ai un site qui fait des yoyos avec des écarts d’environ une centaine de position mais heureusement ça remonte toujours, en tout cas pour le moment 😀

  • Je remarque depuis 4 mois des variations de positions qui revienne à la normale en quelques heures. Des effets yoyo sur les mots clés principaux assez gênant.

  • Merci pour cet article très intéressant, notre site a été soudainement déclassé, nous attendons donc la fin de la période de recalcul pour revenir encore plus fort sur les meilleurs positions.

  • Effectivement, très bon article – j’ai un site dont je m’occupe qui a très bien fonctionné durant les 9 premiers mois de son existence, en croissance constante (3000 visiteurs / jours), qui a plongé durant 4 mois (division par 10 du trafic), est remonté au tiers (1000 visiteurs / jour) le 10 janvier et est repartit faire un grand plongeon aujourd’hui.

    Situation assez frustrante, j’en arrive à conclure que la seule stratégie pour éviter ce problème ==> ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et si possible démultiplier les sites quand la thématique vous le permet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *