RSW | Référencement site-web et optimisation SEO  Audit et optimisation SEO  Référencement naturel  Référencement local  Campagne ADWORDS  Réseaux sociaux

Netlinking : ni sanction, ni punition mais une nouvelle compréhension pour le référencement

Chacun d’entre-nous dans l’analyse de son référencement naturel (c’est à dire par opposition au référencement sponsorisé) a pu constater que le netlinking sur les pages profondes semblait produire depuis deux mois des résultats plus satisfaisants dans la stratégie de référencement internet. Ainsi les pages profondes faisant l’objet d’un référencement internet ont gagné pour certains d’entre-nous des positions supplémentaires sur de nombreux mots clefs dans les résultats de recherche renvoyés par Google.

Cet état de fait de l’amélioration du référencement naturel des pages profondes et notamment sur les longues traines mérite une explication, tout du moins quelques suppositions qui nous poussent à dire que Google devient plus malin dans l’analyse des backlinks avec comme arrière pensée que Google semble prendre en compte plus finement les backlinks pour le référencement internet d’une page web.

La lecture de l’article Google, 12 méthodes d’analyse des liens cité par Abondance dans son article sur la mise à jour de Panda 3 nous offre la possibilité d’une explication de texte suivant les points exprimés et les événements que nous avons pu constater nous-mêmes dans l’évolution du référencement naturel.

Produire des liens pour le référencement (après Panda et Pingouin)

Nous pouvons retenir quelques points de méthode pour développer le netlinking dans le futur, certaines méthodes déjà bien connues et d’autres émergentes:

1. Le netlinking permet plus que jamais à Google de déterminer en fonction de l’ancre la thématique d’un page cible; cette détermination de la thématique de la page semble s’effectuer maintenant d’une façon plus pertinente.

2. Le référencement appuyé par le netlinking tire un bénéfice important des relations triangulaires. L’échange de lien classique de A vers B et de B vers A apporte toujours un bénéfice réel mais le netlinking triangulaire (A —> B —> C —> A) est à mettre en avant avec les mises à jour de Panda 3 pour des échanges de liens à fort potentiel SEO.

3. Le netlinking géographique avec la mise en avant de la géolocalisation par Google dans les résultats de recherche qu’il présente aux internautes devient une stratégie incontournable pour un référencement sur internet. Le netlinking c’est-à-dire l’échange de lien géographique se réalise entre des sites internet appartenant à la même aire géographique. Ce netlinking a pour fonction d’améliorer la géolocalisation. Dans ce cas de référencement naturel nous nous focaliserons donc moins sur l’échange de lien entre sites internet à la thématique similaire ou proche mais davantage à l’échange de lien entre commerces ou activités proches géographiquement. Il s’agit alors pratiquer un référencement par l’inter-connectivité locale.

4. Effet secondaire de l’échange de lien entre partenaires thématiques ou partenaires géographiques, le fait d’afficher des liens vers d’autre sites internet représente un avantage pour le référencement d’un site web en poursuivant une volonté de Google : offrir la possibilité pour l’internaute de trouver des sites connexes. Le lien sortants en suivant cette logique n’est pas une dissolution de page rank ou un lien fuyant mais devient une réel optimisation SEO pour son propre site web qui à l’instar de Google devient une source de résultats de recherche apparentés pour l’internaute.

5. Pour le référencement naturel que nous réalisons, tout comme nombreux d’entre-nous, nous produisons des ancres francophones sur des sites de communiqués de presse anglo-saxons. Cette stratégie du référencement multilinguistique apporte de bons résultats. Or avec Panda, cette méthodologie va accroitre son intérêt. Ainsi effectuer des liens cross-language, c’est à dire, par exemple des liens en français sur un site en anglais, loin d’être inutile n’empêche pas non plus Google de déterminer la langue de la page liée et de lui faire profiter du backlink immergé dans un environnement linguistique différent.

Panda 3 s’il apporte des nouveautés, renforce aussi des caractéristiques du netlinking qui ne nous avaient pas échappées.

6. Les liens historiques prennent du poids SEO. Autrement dit, les vieux liens et les liens stables ont plus de poids pour le référencement que les liens apparus récemment et ceux volatiles.

7. Le poids des liens reste basé sur leur position dans la page. Ce positionnement a été renforcé en janvier 2012 par la prise en compte du Layout dans la mise à jour de Panda 3.2. Ainsi, nous éviterons les liens systématiquement placés en footer (pied) des pages web. Cela a aussi une conséquence sur l’optimisation SEO et la mise en page devra dorénavant tenir compte de sa longueur. L’internaute ne doit pas pratiquer un scrolling vertical excessif pour accéder au contenu de la page.

8. L’ancre du lien c’est à dire le mot clef ou expression clef sur lequel s’effectue le référencement d’un site-web sera d’autant plus favorable à son positionnement dans les résultats du moteur de recherche que les termes de cette ancre apparaissent dans l’adresse internet (URL) la page cible. Dans ce cas bien précis référencement naturel et optimisation SEO se rejoignent directement lors de la création des backlinks.

D’autres aspects méthodologiques du netlinking sont à découvrir dans l’article cité plus haut. Mais en bref, on peut penser que les liens et donc le netlinking restent encore le cœur du référencement et que celui-ci (le netlinking) doit être abordé de façon plus précise que jusqu’à présent mais en aucun cas dénigré.

Le référencement grâce au netlinking favorisé par de nouveaux outils

Le netlinking bien loin d’être sanctionné par Google bénéficiait jusqu’alors de plusieurs outils. On évoquera la plus fameuse, c’est-à-dire la composante Title associée à l’Aref. Depuis maintenant deux ans une batterie de nouveaux outils sont venus renforcer l’arsenal du netlinking.

Tout d’abord nous penserons à la relation social a qui a été introduite avec le balisage FXN des relations provoqués par les liens hypertexte.

D’autre part, cette année plusieurs nouvelles dispositions sont apparues pour renforcer le rôle du backlink. Deux sont principalement à retenir.

Concernant le maillage interne pour l’optimisation d’un site internet, Google propose désormais de nouvelles balises permettant de suivre plus facilement les listes morcelées sur plusieurs pages par la prise en compte des balises rel= »next » and rel= »prev ».

Les liens de type « page suivante » et « page précédente » jusque là suspects lors de l’optimisation SEO d’un site web revêtent maintenant une importance particulière pour le suivi et l’indexation des pages (cf. L’actualité Abondance sur les nouvelles balises pour google).
Dans le cas par exemple d’un annuaire, la majeure partie du temps les différentes pages d’une catégorie ne connaissent pas d’autres liens que [1] [2] …. Nous connaissons l’effet désastreux pour l’indexation de ce type de maillage interne si l’annuaire ne profite pas un système de PING des pages profondes.

Finalement et concernant le netlinking, le balisage linguistique recommandé par Google pour le crossing-language (rel= »alternate«  hreflang=« x« ) permet une mise en valeur des ancres effectuées dans le cadre de la mixité linguistique évoquée plus haut dans cet article.

Au regard de ces nouvelles dispositions pour le référencement internet, il est acceptable de dire que le netlinking demeure un outil important et favorablement considéré pour et par Google. Bien loin d‘être déprécié, sanctionné ou puni par les mises à jours apportées par Panda 3, celui-ci bénéficie de nouvelles dispositions lui permettant d’accroître son rôle de balisage du web.

Un lien reste un lien et il est toujours bon à prendre! Mais pourquoi?

Combien d’entre-nous affairés au référencement internet des sites-web ont lu, écrit ou prononcer cette phrase : « un lien est un lien et toujours bon à prendre« . D’où nous vient ce leitmotiv, cette litanie ?

Google comme moteur de recherche et robot d’exploration de la toile fonctionne suivant le principe de l’association. Quand le moteur de recherche découvre une ancre, un lien texte, celui-ci associe sans condition le contenu textuel du lien à la page vers laquelle ce dernier se rapporte. Ainsi donc chaque lien est bénéfique au référencement (à l’association terme/page web).

Le positionnement dans le moteur de recherche intervient quant-à lui dans un second temps. Ainsi plus le lien est encadré par un environnement textuel, syntaxique et lexical qui lui est favorable et d’autre part plus la page cible du lien est pertinente et a connu une optimisation SEO de son contenu, plus l’association lien/url cible sera favorable au positionnement dans le moteur de recherche. Cependant il n’y a pas d’association nulle et cela même en nofollow. Chaque nouveau lien en apportant une nouvelle association est favorable à des degrés divers au positionnement d’une page sur une expression clef dans le moteur de recherche.

Faire du neuf avec du vieux

Panda pour ce qui est du domaine du netlinking ne semble pas révolutionner la conception que les agences de référencement en ont, ni devoir bouleverser profondément les habitudes. Ainsi les bonnes vieilles recettes qui ont fait le succès du référencement naturel par le biais du netlinking paraissent demeurer valables.

Pour mieux comprendre l’implication de Panda dans la stratégie du référencement à l’aide des liens entrants nous devons nous tourner vers une expression vietnamienne: le Doi Moi, qui littéralement signifie : faire du neuf avec du vieux.
En effet, Panda et l’algorithme de Google poursuit sa découverte, son indexation du web et le positionnement des sites internet en partie à l’aide des liens mais en modernisant cette pratique par de nouveaux outils. Faire du neuf avec du vieux voilà une solution pour conserver des recettes originales qui ont fait leur preuve tout en introduisant des nouveautés augmentant leur impact, leur précision et leur pertinence.

Ainsi le netlinking ne doit pas être décrié au nom de Panda mais chacun d’entre-nous doit en suivre l’évolution et l’ajustement dans ses stratégies de netlinking.

//édité et mise à jour le 5/01/2013

3 réponses à Panda et Pingouin : la recommandation d’un netlinking plus intelligent

  • Article très instructif !

    En clair nous allons pouvoir retrouver du plaisir à référencer les sites avec des vielles recettes remises à jour qualitativement

  • Merci pour ces informations ! Elles sont très claires et très intéressantes.

    Le fait de linker des pages externes de même thématique est souvent utilisé, même avant Panda. Panda renforce-t-il le poids de la page ?

    Le fait de linker en français sur une page en anglais est très intéressant. Je vais m’y pencher.

    • A vrai dire l’échange de lien entre sites similaires c’est-à-dire à la thématique proche fait depuis longtemps la force d’un échange réussi. Cf. à ce propos l’article Google aime les échanges de liens entre partenaires véritables. En revanche ce qui est novateur, c’est l’échange entre sites géolocalisés dans les mêmes zones (sans forcément de thématique commune).

      Pour ce qui est du cross-language, nous utilisons des revues de presses anglophones non seulement pour le référencement anglophone, ce qui va de soi, mais aussi pour le référencement francophone et ceci a amené de très bons résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *